16/03/2021 Cabinet Siret

LE CONSTRUCTEUR DE VEHICULES AUTOMOBILES NE GARANTIT PAS LE VICE DE CONCEPTION OU DE FABRICATION
AU-DELA DE 5 ANS APRES LIVRAISON

Cabinet Avocat Siret en Vendée – La Roche sur Yon – Pouzauges – Challans

Nous contacter par téléphone au 02 51 05 38 23 ou directement par courriel

Vous savez qu’un véhicule bénéficie contractuellement d’une garantie constructeur pendant deux ans, voire plus pour certains.

Ainsi, dès la survenance d’un problème, hors usure normale, l’acheteur bénéficie d’une réparation gratuite.

Cette garantie est également doublée de la garantie légale des vices cachés qui permet au propriétaire d’exiger que le vice de conception ou de fabrication affectant son véhicule soit pris en charge par le constructeur.

Cette garantie permettra notamment au premier propriétaire qui a vendu son véhicule et dont la garantie est recherchée par son acheteur d’obtenir la garantie du constructeur (Peugeot – Renault – Citroën – Volkswagen – Audi – Porsche – Toyota – Nissan – Maserati – Jaguar – etc. …), mais à la condition que l’appel en garantie intervienne avant l’expiration du délai de 5 ans après la livraison.

Si, malheureusement, ce propriétaire (qui n’y est pour rien dans le problème) laisse passer ce délai, notamment parce qu’il est mise en cause plus de cinq ans après la livraison, il devra supporter seul la conséquence d’un vice imputable à un tiers, professionnel de l’automobile.

Pourtant, l’article 2224 du code civil : « Les actions personnelles ou mobilières se prescrivent par 5 ans à compter du jour où le titulaire d’un droit a connu ou aurait dû connaître les faits lui permettant de l’exercer » semblait permettre de soutenir que ce délai ne pouvait courir qu’à partir du jour où le propriétaire connaît l’existence du vice.

 

Ce qui devait autoriser le vendeur intermédiaire d’un véhicule dont le propriétaire se trouvait confronté à un vice de fabrication par exemple 6 ans après la première mise en circulation de se retourner contre le fabriquant, sans que celui-ci puisse lui opposer ce délai de prescription, puisque, s’appuyant sur l’article 1224 du code civil, il ignorait le vice !

 

Et bien non !

 

La Cour de Cassation rejette toute demande de garantie du constructeur par le vendeur intermédiaire poursuivi par son acheteur (lequel dispose de deux ans pour agir à compter de la découverte du vice), si cette action est engagée plus de 5 ans après la date de livraison (notamment Cour de Cassation Commerciale 09.09.20 n° 19.12.728 ou cassation civile 1ère 06.06.18 n° 17-17-438)..

 

Ainsi, ce malheureux justiciable, qui a fait confiance à un constructeur, supportera seul les conséquences d’un défaut inhérent au Professionnel. Les particuliers trinquent alors que les constructeurs se frottent les mains, sous la haute protection de la Cour de Cassation.

 

Cette solution est injuste !

 

Toutefois, la jurisprudence de la Cour de Cassation n’est pas inscrite dans le marbre. Elle peut, elle doit évoluer.

 

Comment ?

 

En revenant encore et encore devant la Cour suprême, pour lui demander d’évoluer dans son interprétation de l’article 2224 du code civil, et finir par obtenir que, en matière de vice de conception ou de fabrication, le délai de 5 ans est suspendu tant que le vice n’est pas découvert.

Et n’oublions pas que chaque cas est unique et que des solutions peuvent exister.

Dès lors, n’hésitez pas à contacter un avocat expert en droit automobile, qui saura vous conseiller utilement.

LE CONSTRUCTEUR DE VEHICULES AUTOMOBILES NE GARANTIT PAS LE VICE DE CONCEPTION OU DE FABRICATION AU-DELA DE 5 ANS APRES LIVRAISON

Découvrir tous nos conseils

Pour toute question téléphonez au 02 51 05 38 23 ou adressez un mail à  jsiret@siret-associes.com

Nos domaines de compétence incluent également la sauvegarde de votre permis de conduire

Contact

Cabinet d'Avocats Siret & Associés

AVOCAT VICES CACHES AUTOMOBILE

Avocat vice caché automobile
Avocat vice apparent
Avocat vice difficilement perceptible sans démontage
Avocat vice de fabrication
Avocat vice de conception
Avocat carrosserie structure
Avocat oxydation carrosserie
Avocat corrosion perforante carrosserie
Avocat Déformation de longeron
Avocat défaut d’étanchéité de toit
Avocat défaut de la pompe à huile
Avocat défaut de la pompe d’injection
Avocat défaut du système de freinage
Avocat défectuosité du moteur
Avocat rupture d’une bielle Fuite des injecteurs
Avocat défaillance de la fixation des soupapes
Avocat manque de fiabilité
Avocat défaut de direction
Avocat consommation excessive d’eau

AVOCAT VICES CACHES MOTO

Avocat courroie de distribution,
Avocat défaut du volant moteur
Avocat kilométrage trop important
Avocat corrosion du plancher et de la coque
Avocat moteur émettant des fumées importantes
Avocat tromperie, falsification du compteur kilométrique
Avocat droit automobile
Avocat litiges garagiste
Avocat consommation excessive d’huile
Avocat problèmes de vices cachés
Avocat tromperie professionnel automobile
Obligation de sécurité de résultats du garagiste
Obligation de moyens du contrôleur technique
Professionnel de la vente et de la réparation automobile
Présomption de vice antérieur à la vente
Vice en germe lors de la vente
Dépôt vente Mandataire Mécanicien
Avocat vibrations excessives

AVOCAT LITIGES VENDEE

Obligation d’information de l’acheteur
Vices difficilement perceptibles sans démontage
Pourparlers, prolongation du délai de deux ans
Prescription quinquennale
Réitération de panne auto moto
Frais d’Immobilisation automobile
Frais de gardiennage auto
Valeur de remplacement véhicule
Véhicule de remplacement ou véhicule de location
Litiges sur facture d’entretien
Clause de non garantie
Remboursement des prix
Remboursement des frais et des honoraires
Expert judiciaire ou amiable
Protection juridique Vendée
Assurance de protection juridique
Véhicule de collection en état de rouler
Usure anormale du véhicule
Avocat boîte de vitesses

Contact